Le Site des passionnés de Motos


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CR Suzuki 750 GSX-R K8 par Diamond_Walbrow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent
Moderos
avatar

Nombre de messages : 393
Age : 51
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: CR Suzuki 750 GSX-R K8 par Diamond_Walbrow   Jeu 22 Mai - 8:54

Bien le bonjour fidèles lecteurs !

En cette matinée bien ensoleillée, je suis allé faire un petit tour des concessions à la recherche de véhicules à essayer et le petit veinard que j'étais ce matin à trouver pour vous un GSX-R 750 tout neuf a essayer une petite heure !!

Avec sa GSX-R, suzuki lança en même temps la mode des réplica superbike en 1985 avec la commercialisation d'une machine quasiment aussi performante que celles engagées dans les grand prix. Au fil du temps, la Suzuki a su évoluer à bon rythme et s'adapter face à un concurrence qui s'est tourné vers les 600 et les 1000, délaissant totalement cette catégorie pourtant réputée comme le compromis idéal. C'est ainsi que la GSX-R s'est retrouvée seule avec sa cylindrée bien devant les 600 grâce à un moteur plus coupleux, et ayant des performances similaires aux 1000, sans leurs exclusivité, et faisant ainsi le bonheur de miliers de motards.

En 2008 la Suzuki évolue sur sa lancée d'une refonte tous les 2 ans avec toujours pour objectif : plus de performance et plus d'accessibilité. Mission réussie ?

A vous de juger ...

Bleu, Blanc, Gex !

Place aux traditionnelles photos, qui immortalisent ce moment pour moi, et qui vous font découvrir ou redécouvrir les lignes de cette moto.

(Cliquez sur les photos pour les agrandir si besoin)







Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, impossible de ne pas se retourner sur ce nouveau 750 GSX-R, qui plus est dans cette livrée bleu et blanc, typique de la famille Gex, qui lui va à ravir, même si certains préféreront d'autres coloris moins racing et moins "déjà vu".

L'évolution esthétique, bien que discrète, reste quand même visible par rapport au modèle précédent. En effet, la face avant marque une rupture avec les précédentes générations qui adoptaient un phare triangulaire de plus en plus incisif. La on a un phare qui s'évase en 3 temps avec 2 codes de chaques cotés et un plein phare au milieu. Au moins ca change. Coté changement toujours, les jantes se voient modifiée et peintes à la façon du 600, le pot s'allonge un peu plus et la partie arrière reste grosso modo identique.

Pour une Suzuki, l'ensemble est plutôt bien ajusté et plutôt fini, ca fait plaisir et ça se doit d'être souligné.

Mais ces évolutions esthétiques ne sont rien à coté des évolutions techniques selon mon concessionnaire, il est temps d'enfourcher la machine pour aller voir ce que ca donne.

Clefs en main

J'ai rarement l'occasion d'essayer des sportives, alors je prend mon temps pour me positionner et écouter les conseils du vendeur pour ne pas être trop dérouté sur les premiers mètres.

Je m'installe donc à son guidon et la première surprise me vient de la hauteur de selle. En effet, si en terme de chiffres elle est aussi haute que le Z (810 mm) l'assise de la moto semble basse. Il ne faut pas l'oublier, en terme de taille, le GSXR est une petite moto et ça se ressent dès que l'on se pose dessus.

La deuxième surprise vient de la finesse de la machine. Si le GSR avait tendance à écarter les pattes de son pilote, le GSX-R se laisse bien enserré et à voir comment l'ensemble l'ensemble est parfaitement échancré, bon nombre de morphologies y trouveront leur compte.

Sportive oblige, les bracelets vous plongent sur l'avant tandis que les cales pieds assez hauts perchés vous plient les jambes sans que la position soit contraignante ou "trop pliante". Ces cales pieds sont d'ailleurs réglables en hauteur pour s'adapter au plus grand nombre.

La selle est relativement moelleuse pour une sportive et assez grande, j'ai pu de suite comparer plusieur position : collé au réservoir pour soulager les avants bras, ou reculé au maximum en appuie sur les poignées pour se cacher derrière la bulle. Bref on se sent très vite comme chez soit.

En terme pratiques, le compteur (voir annexe) est ultra complet : shift light, indicateur de rapport engagé compte tour analogique, vitesse, trips partiels, température ... Bref la totale. Les informations se voient d'un seul coup d'oeil. Les rétros offrent une bonne visibilité sur ce qui se passent derrière et intègrent les clignotants.

Cette prise en main effectuée, je me lance enfin à la conquête de la route !

Tout en douceur

On embraye et une pression sur le démarreur lance ce 4 cylindre dans un ronronnement très feutré à consonance rauque.

C'est une habitude chez Suzuki, l'ensemble embrayage-boîte est d'une douceur et d'une précision rare. En effet, la commande d'embrayage se manie tout en finesse et une légère pression sur le sélecteur enclenche la première. La moto par aisément sur un filet de gaz sans vous brusquer le moins du monde et dans un silence un peu déroutant, l'échappement distille en effet peu de décibels sur les bas régimes.

Le moteur est également d'une très grande souplesse. En effet, le temps de me faire la main et de prendre la mesure de la moto, j'ai passé les 3 premiers rapports sans vraiment rendre compte avant 4000 tours et le moteur n'a jamais rechigné : absence totale d'accoups, et disponibilité moteur immédiate. Il vous suffit en effet de tourner la poignée et vous voilà de suite aux abords des 8000 tours sans que vous n'ayez eu besoin de descendre un rapport. Décidément le 750 est beaucoup plus coupleux et le souple que le 600.

Sportive oblige, le rayon de braquage est ridicule et l'appuie sur les avants que demande les bracelets ne lui confère pas une excellente mobilité à basse vitesse. Néanmoins, la finesse générale de la moto vous permettra de vous faufiler partout et avec un peu d'anticipation sur vos demi tours, il passeront pratiquement n'importe ou. Par contre oubliez les changements de files au ralenti dans les bouchons, c'est infaisable !

A faible allure, la position montre vite ses limites. En effet, si les jambes ne sont pas trop pliées sur cette sportive et le dos bien droit, ce sont vois poignets qui vont souffrir. On a beau se coller en réservoir, ils sont toujours sollicité et en ville, pas moyen de les soulager. C'est le seul point d'ombre pour un usage quotidien lors des trajets domicile travail par exemple, la position des bras est clairement axée sur le sport. A part ça, on en oublierait presque qu'on est sur une sportive. En effet, même si l'ensemble cadre / Partie cycle est ultra rigide, il n'en demeure pas moins inconfortable. Les suspensions travaillent relativement bien sur mauvais revêtement et vous ne serez pas obligé d'apprendre le rodéo pour dompter votre machine sur sol dégradé.

Ces premiers tours de roues m'enchante et je suis impatient de voir ce que ca donne sur mes routes habituelles !

Une efficacité pure

Je me lance donc sur les nationales et très vite je constate un couple présent et disponible tôt. En effet, il vous suffit de tourner la poignée des les bas régimes pour décoller comme il se doit et ce, à l'instar des 600, sans tomber le moindre rapport. je me retrouve donc très rapidement à des vitesses largement prohibées sans que je m'en rendre vraiment compte. En effet, les carénages et la bulle protèges comme il se doit sans créer le moindre remous, autant dire qu'avant de sentir la pression de l'air sur vos épaules il faudra y aller.

Dans les tours c'est également une bonne surprise. Ma machine d'essai était bien évidemment en 106 cv, bridage à la française oblige, mais ce dernier n'est absolument pas castrateur. La moto vous tracte donc très fort depuis les bas régimes, et là ou je croyais que ca allait s'arrêter à cause de la bride, aux environs de 8000 tours, et bien le moteur en remet une couche en tractant encore plus fort et ce jusqu'à 12 000 - 12 500 tours. Au delà le bridage rentre vraiment en jeu, et même si l'on peut aisément aller chercher la zone rouge, on sent bien qu le moteur s'essouffle.
Mais toutefois quelle nervosité pour une moto bridée, elle est vraiment très performante et rageuse dans les tours malgré les 40 cv manquants. Qu'est ce que ca doit etre en full !

Bien aidée par son excellente boîte le moteur de la Gex distille de très bonnes sensations. Que l'on passe les courbes en enroulant à rythme soutenue ou que l'on tricote du sélecteur dans les tours en arsouille, l'ensemble réagit parfaitement, sans mauvaise surprise.

Parfaitement guidée par les nouveaux bridgestones BT016 (Trigomme) la partie cycle s'avère précise, saine et efficace. La moto s'inscrit très facilement en courbe et une fois dedans la stabilité est bluffante. Aller chercher le point de corde et ré accélérer aussitôt devient un véritable jeux d'enfant, d'autant plus que la finesse générale de la moto et principalement de son entrejambe vous permette de placer un bon déhanché même tardif. L'amortisseur de direction électronique doit y être pour beaucoup, car sur ces routes qui font louvoyer mon Z dans tous les sens, impossible de prendre la Gex en défaut, elle reste de marbre pour votre plus grand bonheur.

Côté freinage rien à redire non plus, feeling, puissance et mordant seront au rendez vous et stopper la machine vigoureusement avec 2 doigts est tout à fait envisageable. La moto a toutefois tendance à pas mal redresser sur l'angle lors des prise de freins tardives sur l'angle. Avec l'efficacité du frein avant, j'ai trouvé que l'arrière faisait pâle figure, mais il remplit son rôle en collant l'arrière au sol sur les gros freinages bien appuyés.

Enfin, la position contraignante en centre ville s'avère ici idéale en vous permettant de sentir parfaitement votre train avant et vous cacher derrière la bulle pour aller titiller le compteur.

Malheureusement pour moi le temps passe et c'est maintenant l'heure de la rendre.

En bref

Suzuki réalise une fois de plus un grand coup en maintenant cette GSX-R 750 au catalogue alors que cette cylindrée à quasiment disparue de la production.

L'alliance parfaite de la rondeur et du couple d'une cylindrée supérieure, avec la fougue et la nervosité d'une 600 s'avère payante d'autant plus que le moteur ne souffre pas, du moins sur route, du bridage castrateur français à 106 cv. Rajoutez à ça une plastique charmeuse et relativement bien finie et on peut se demander si ce n'est pas la sportive idéale.

Il faudra seulement composer avec une machine ridiculement petite bien qu'accueillante et une position un peu éprouvante au quotidien.

A 12 299 € (hors remise) cette nouvelle GSX-R 750 est à peine plus cher qu'une 600 sportive et indéniablement plus agréable à conduire au quotidien.

Mission réussie pour Suzuki.

Les plus :

+ Moteur (qui ne souffre pas du bridage)
+ Partie cycle impeccable
+ Agrément général

les moins :

- Position contraignante au quotidien
- Petite taille de la machine

Annexe

Voici une photot du tableau de bord de cette nouvelle GSX-R, empruntée au site emoto.



Je terminerais juste en disant que je n'ai pas voulu tester le S-DMS, autrement dit la gestion du mapping moteur au comodo car en 106 cv, je ne voyait pas l'intérêt de descendre la puissance de la machine à 70 cv environ.

Fiche technique

http://www.suzuki-moto.com/pages/gamme/fiche-technique.php?idmodele=66&id=6

Prochainement

Ce matin je ne me suis pas contenté d'essayé cette nouvelle GSX-R, je suis également monté sur le nouveau Fireblade 1000 RR dont le CR complet arrivera dans quelques heures !

Après avoir sympathisé avec un vendeur Suzuki, il se pourrait bien que la semaine prochaine ou dans les semaines qui viennent, j'essaye l'Hayabusa 2008 !!! je vous tiendrait au courant !

Merci à vous de m'avoir lu et de l'intérêt que vous portez à mes CR.

Bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moto.forum-2007.com/index.htm
lolo
Moderos
avatar

Nombre de messages : 182
Localisation : Revel
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Re: CR Suzuki 750 GSX-R K8 par Diamond_Walbrow   Sam 24 Mai - 8:54

Pour moi les GSXR sont les plus belles sportives 20/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.africatwin.fr/forum
 
CR Suzuki 750 GSX-R K8 par Diamond_Walbrow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUZUKI SV 1000 N de Fredo
» Adhésifs (stickers) Suzuki Sport
» Le site Suzuki...
» CR Essai Suzuki Gladius 650 / Kawa Z 750 et Z 1000 vs mon FZ6 Fazer S2
» SUZUKI 600 GSXR K9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Site des passionnés de Motos :: La moto en générale :: Et si vous changez de moto ?-
Sauter vers: